Produits laitiers : quelle quantité ?

Actualité culinaire du monde

Produits laitiers : quelle quantité ?

Les produits laitiers ont leur place dans notre alimentation. Au cours des dernières années, la liste de leurs effets bénéfiques s'est considérablement allongée. Au-delà du calcium et du capital osseux, les propriétés des produits laitiers s'étendent aujourd'hui au cancer et à la régulation du poids, sans oublier leurs effets probiotiques. Mais comme l'indique le Dr Jean-Michel Lecerf*, point trop n'en faut !

Les produits laitiers exercent de nombreux effets bénéfiques. Le plus connu est véhiculé par le calcium qu'ils contiennent. En couvrant nos apports calciques, ils sont bénéfiques à notre capital osseux. Mais durant ces dernières années, de nombreuses autres nouvelles propriétés intéressantes leur ont été attribuées, comme des effets probiotiques, régulation du poids et même protection contre le cancer du côlon.
Il est donc tout à fait logique que les produits laitiers tiennent une place dans notre alimentation quotidienne. Mais attention, comme l'explique le Dr Jean-Michel Lecerf*, point trop n'en faut !

Dr Jean-Michel Lecerf : Excepté par exemple l'intolérance au lactose ou l'allergie aux protéines de lait, l'inconvénient des produits laitiers est le risque d'en consommer trop.

Comme pour tous les aliments, quand on en mange trop, ça ne va pas. Pourquoi ? Parce qu'un aliment à lui seul ne peut couvrir tous nos besoins. Si on en mange trop, on ne va pas manger quelque chose d'autre. De plus, un aliment a toujours des propriétés particulières. Si celles-ci s'expriment en excès, mais aussi inversement si elles sont insuffisantes, les ennuis commencent.
Concrètement pour les produits laitiers : consommer de trop grandes quantités de lait expose à des troubles du type excès d'alcalinisation, trop de fromage entraîne des apports trop élevés en graisses et en sel, et trop de yaourts aux fruits apportent trop de sucre.

Soulignons également que les produits laitiers entiers, les fromages et autres dérivés sont riches en graisses. Mais on a récemment découvert que les graisses saturées (essentiellement présentes dans les produits d'origine animale dont les produits laitiers) ne sont pas toutes mauvaises. Certaines ont des propriétés intéressantes. L'une d'entre elles est spécifiquement présente dans le lait : l'acide myristique. Il faut donc en consommer un petit peu mais là encore, pas trop.
Ce n'est pas fini, il y a aussi des acides gras encore plus particuliers, les acides linoléiques conjugués (CLA) par exemple, qui jouent un rôle sur divers métabolismes et qui sont présents dans le lait.




Alors en pratique, quelle est la dose idéale ?

Dr Jean-Michel Lecerf : La première chose à dire est qu'il ne faut pas les exclure. Certes, il n'y a pas d'aliment indispensable et on peut vivre sans produits laitiers, mais il faut alors les remplacer par d'autres sources de calcium, ce qui n'est pas toujours facile. De plus, le calcium du lait exerce des effets spécifiques. Au final, consommer modérément des produits laitiers est la meilleure façon de se procurer du calcium, sauf contre-indication médicale bien sûr, comme en cas d'intolérance aux protéines de lait de vache.

Modérément, c'est 2 à 3 portions par jour, mais sûrement pas 2 à 3 portions de fromage ! Cet aliment étant gras et salé, il ne faut pas dépasser une portion par jour.
Et quand on dit 2 à 3 par jour, c'est plutôt 3 pour les personnes âgées et les adolescentes, et plutôt 2 pour les femmes et les hommes actifs. Les grands sportifs et les gros mangeurs peuvent aussi monter à 3.

Parallèlement, il faut privilégier certains produits laitiers comme les yaourts et autres laits fermentés, nature si possible, en raison de la flore présente dans ces aliments (micro-organismes vivants) qui leur donne des effets probiotiques bénéfiques à notre organisme.



* Le Dr Jean-Michel Lecerf est spécialiste en endocrinologie et maladies métaboliques, chef du service de nutrition de l'Institut Pasteur de Lille, consultant au CHRU de Lille, professeur associé à l'Université des sciences et technologies de Lille.
Il est également l'auteur d'une dizaine de livres, dont le plus récent en co-auteur avec Bernadette Ragot : « Mieux nourrir mon enfant - concilier plaisir, éducation et santé », les éditions de l'Atelier.
Commander en ligne


Les 8e Entretiens de nutrition

Le Dr Jean-Michel Lecerf est aussi organisateur des 8e Entretiens de nutrition, qui se dérouleront les 8 et 9 juin 2006 à l'Institut Pasteur de Lille : Produits laitiers - Actualités et Os et nutrition – Quoi de neuf ?
Accès au programme des 8e Entretiens de nutrition :

www.pasteur-lille.fr

comptoirs Sucre de à 9.99 €

comptoirs Sucre de

GPH à 10.99 €

GPH

Nutrisanté à 3.19 €

Nutrisanté

RECETTES ALEATOIRES