Manger en public pendant le Ramadan (suite2)

Actualité culinaire du monde

Manger en public pendant le Ramadan (suite2)

Michel-Francis, taximan à Bobo-Dioulasso (Burkina Faso)

« Il est vrai que c’est le mois du jeûne, mais il ne faut pas oublier que tout le monde ne pratique pas. La tolérance s’impose. Moi, ça ne me dérange pas de voir quelqu’un manger, à partir du moment où il ne me nargue pas. Et puis ce n’est pas une raison suffisante pour se battre. Il faut prendre cela comme une épreuve. Celui qui se bat pour une telle raison peut arrêter de jeûner, car il aura rompu sa privation ».

Ibrahim, professeur à Bamako (Mali)

« Au Mali, il n’y a aucun problème ! Ceux qui souhaitent manger peuvent le faire sans problème. A vrai dire cela ne dérange personne. Notre pays est laïc, par conséquent le syncrétisme religieux est de rigueur ».

Amadou, journaliste à Bamako (Mali)

« Chacun est libre de faire ce que bon lui semble. Si quelqu’un souhaite manger cela le regarde ! Tant pis aussi pour celui qui ne fait pas le ramadan, ou qui triche en mangeant en cachette. La vie est un choix ! Par contre, dans certaines familles on est obligé de jeûner, parce qu’à midi on ne fait pas la cuisine »

Saïda, restauratrice à Casablanca (Maroc)

« Je travaille au marché et je suis en contact avec la nourriture. Toute la journée, je vois des personnes venir s’alimenter. Je ne dis pas que ce n’est pas tentant, mais chacun vit sa foi. J’ai des serveuses qui ne sont pas de confession musulmane, mais ça ne me dérange pas du tout. Par le passé, certains ont tenté de me faire fermer le restaurant pendant la journée, mais il me fait gagner ma vie ».

Akimath, étudiante à Dakar (Sénégal)

« Je trouve qu’il y a beaucoup d’hypocrisie ici. La plupart des gens ne font pas le ramadan avec sérieux ! Les gens se cachent pour manger et font semblant de jeûner en public. Je ne sais pas pour quelle raison. Je ne pense pas que ce soit à cause de la peur. Les gens sont paresseux. Ici, on dirait que faire le ramadan est plutôt une question d’honneur. Personnellement, je ne suis pas surprise quand je vois des gens manger. Je préfère ça aux cachotteries ».

Jerry, sportif à Saly (Sénégal)

« Moi je ne fais pas le ramadan, même si tout le monde le fait chez moi ! On ne me dit rien. Je ne me cache pas pour manger, mais je ne m’expose pas non plus. Il faut trouver le juste milieu. Il est vrai que ce n’est pas toujours évident. Parfois on me fait des reproches, mais c’est plutôt gentil. Je ne me suis jamais fait molester ».

Sana, journaliste à Tunis (Tunisie)

« En Tunisie, tout se passe bien. Il n’y a aucun problème. Si quelqu’un souhaite manger dans la journée, il peut s’en donner à cœur joie, vu qu’il n’y a pas d’interdit à ce niveau. De plus, il y a beaucoup de non musulmans, notamment chez les touristes, d’où la tolérance des Tunisiens. Par ailleurs, contrairement à d’autres pays du Maghreb, les restaurants restent ouverts à tous. Ceci dit, manger en public reste mal vu. La question est assez délicate, mais en général tout se passe bien »

RECETTES ALEATOIRES