Le coup de chaleur

Actualité culinaire du monde

Le coup de chaleur

Résultant d'une exposition prolongée à la chaleur, il provoque une surchauffe du corps, qui se traduit par une fièvre élevée, une rougeur du visage, des maux de tête, une forte sensation de soif voire des vomissements et des troubles de la conscience.

Il menace principalement les enfants, moins résistants face à une forte chaleur, mais il peut toucher aussi les adultes.

Le coup de chaleur est une urgence.
La mortalité a diminué ces dernières années du fait d'une meilleure prise en charge et d'un traitement précoce et efficace mais reste encore autour de 10%. L'évolution est le plus souvent favorable, mais le coup de chaleur peut laisser parfois persister des séquelles (crampes, troubles neurologiques)

On distingue le "coup de chaleur classique" et le "coup de chaleur d'exercice".

Comment réagir ?

1- Transportez la personne dans un endroit frais, déshabillez-la au maximum, allongez-la et rafraîchissez-la en l'enveloppant dans un drap humide et frais ou en lui appliquant un linge humidifié à l'eau froide sur le visage et le corps.

2- Si elle est consciente, faites-lui boire de l'eau fraîche très souvent et en petite quantité pour éviter une déshydratation.

3- Si elle est inconsciente, mettez-la en position latérale de sécurité et prévenez immédiatement les secours.


Dans tous les cas, et même si l'état de la victime s'améliore rapidement, il est conseillé de consulter un médecin, surtout s'il s'agit d'un enfant.

La position latérale de sécurité

Agenouillez-vous à côté de la victime et alignez ses jambes.

- Placez son bras le plus proche de vous à l'angle droit de son corps et pliez son coude tout en gardant la paume de sa main tournée vers le haut.

- Posez le dos de la main opposé contre son oreille qui se trouve de votre côté et maintenez-la (ceci pour assurer la stabilité de la nuque et limiter les risques de lésion de la colonne cervicale).

- Avec l'autre main, attrapez la jambe opposée, juste derrière le genou. Relevez-la tout en laissant le pied à plat au sol.

- Faites rouler lentement le corps en tirant sur le genou vers vous, en tenant la main de la victime contre son oreille. Lorsque le genou de la victime est au sol, retirez votre main de sous sa tête tout en maintenant son coude pour que sa tête ne bouge pas.

- Ajustez la jambe pliée, de sorte que la hanche et le genou soit à angle droit et viennent, en prenant appui sur le sol, stabiliser la victime.

- Ouvrez sa bouche.

Le coup de chaleur classique

Il survient en dehors de tout effort, lors de vagues de chaleur estivale (insolation) ou dans des ambiances anormalement chaudes comme un véhicule fermé en plein soleil.
Il touche les âges extrêmes de la vie, jeunes enfants et seniors.

Prévenir un coup de chaleur classique :
La survenue du coup de chaleur chez les adultes, est plus fréquente chez les seniors.
La réduction de certains traitements est recommandée pendant les vagues de chaleur. Demandez conseil à votre médecin. De même l'utilisation de ventilateurs et de climatiseurs doit être favorisée. Il est nécessaire de boire régulièrement.

Chez les enfants et particulièrement les nourrissons, il faut éviter les expositions prolongées au soleil ou en endroits clos (voitures, cabanes à toit en taule…).
En cas d'incident, une consultation médicale doit être effectuée le plus précocement possible.
Par ailleurs, il est indispensable de faire boire régulièrement tout enfant exposé à la chaleur.
Enfin le port de casquette ou l'utilisation de parasol doivent être favorisés durant les journées ensoleillées.

La victime est un nourrisson
Suite à un coup de chaleur, un bébé ou un jeune enfant peut souffrir de déshydratation et en mourir. Appelez immédiatement le 15 s'il présente l'un ou plusieurs des symptômes suivants : pleurs, fatigue et abattements (yeux cernés), troubles de conscience, sécheresse des muqueuses (dessèchement de la langue et des lèvres), observation d'un pli cutané (quand on pince la peau de l'enfant, elle reste plissée plus longtemps que normal. Trop sèche, elle a perdu son élasticité).

Le ''coup de chaleur d'exercice''

ou "hyperthermie maligne d'effort", survient au cours d'un effort musculaire intense ou prolongé (exercice sportif…).
Certains médicaments peuvent favoriser sa survenue.
Le coup de chaleur doit être différencié des autres accidents dus à la chaleur, mais qui sont sans fièvre (crampes dues à la chaleur), ou avec une fièvre modérée (insolation…)

Prévenir un coup de chaleur d'exercice
Cela passe d'abord par un entraînement sérieux avant toute participation à une épreuve sportive intense.

En cas d'affection cardio-vasculaire ou rénale, il faut s'abstenir et en parler d'abord à son médecin.

En cas de prise de médicaments, il est nécessaire de se renseigner si ceux-ci ne sont pas susceptibles de favoriser la survenue d'un coup de chaleur.
Il est indispensable de s'abstenir de prendre de l'alcool 24 heures avant une épreuve sportive intense et éviter les boissons aux propriétés diurétiques (café, thé) 12 heures avant.
Pendant l'effort, l'apport de boissons doit être important. Il faut enfin que les vêtements soient adaptés, pour une protection de la chaleur (de préférence en coton, de couleur claire, avec une casquette).

Pour en savoir plus,

Consultez le site de la Croix-Rouge Française : www.croix-rouge.fr
ou directement son catalogue de formations en ligne



GPH à 10.99 €

GPH

Nutrisanté à 3.19 €

Nutrisanté

Dayang à 2.59 €

Dayang

RECETTES ALEATOIRES