l'huître, aphrodisiaque ?

Actualité culinaire du monde

l'huître, aphrodisiaque ?

l'huître, aphrodisiaque ?

A vrai dire, on n'en sait rien ! Disons qu'elle est riche en zinc indispensable à la synthèse de l'hormone mâle : la testostérone... ce même zinc stimule le système immunitaire (notre défense naturelle).

Plus importante est la composition globale de l'huître :
Riche en protéine, peu calorique (68 kCal/100 g) très pauvre en graisses et en cholestérol, bourrée d'iode (attention en cas d'allergie) et d'oligoéléments (sélénium, manganèse...), riche en vitamines E (anti-oxydante), B, D (pour les os) et en vitamine C (ce qui est exceptionnel dans le règne animal). Sa contenance en fer n'est pas négligeable (deux fois plus que dans la viande).

Composition de 100 g net (soit 8 huîtres moyennes) : 68 kcalories


Protéines = 9 g ;
Lipides = 0,8 à 2 g ;
Glucides = 5 g ;
Eau = 83 g ;
Potassium = 200 mg ; Calcium = 86 mg ; Magnésium = 37 mg ; Zinc = 6,5 mg ;
Fer = 5,8 mg ; Cuivre = 1,2 mg ; Manganèse = 1 mg ;
Fluor = 0,7 mg ; Iode = 0,06 mg ; Sélénium = 0,06 mg ;
Vit. A = 0,075 mg ; Vit. B1 = 0,18 mg ; Vit. B2 = 0,20 mg ; Vit. C = 8 mg ; Vit. D = 5 µg ; Vit. E = 0,85 mg.


A noter que les huîtres « laiteuses » (période de reproduction pendant les mois en « r ») sont comestibles et que cet aspect laiteux n'est pas dû à des graisses mais à des glucides ; on peut donc déguster des huîtres toute l'année !

Il faut s'assurer que les huîtres sont saines, pour cela elles seront achetées chez un professionnel, on se gardera bien de les ramasser soi-même pour ne pas risquer une toxi-infection alimentaire ou plus grave une hépatite.
L'huître ne doit pas s'ouvrir trop facilement, ne pas sonner le creux, elle doit sentir le frais. Une fois ouverte, jeté le liquide qu'elle contient, celui-ci doit se reconstituer en moins d'une minute, d'autre part la bête doit réagir au contact du couteau.

Le gros problème de l'huître reste l'ouverture qui nécessite une bonne technique car les blessures ne sont pas rares et peuvent être graves, la main et ses tendons étant très exposés.
Pour ouvrir l'huître :
- Si vous êtes droitier, vous placez l'huître dans votre main gauche, la pointe tournée vers vous.
- utilisez un gant épais pour la main qui tient l'huître...
- Il faut prendre le couteau, la lame entre vos doigts, le pouce en butée afin de prévenir un dérapage de votre lame sur la coquille de l'huître.
- Vous présentez votre couteau aux deux tiers de la coquille, c'est l'endroit du pied de l'huître, nerf unique qui permet à l'huître de se fermer.
- Vous glissez la lame de votre couteau sur un à deux centimètres entre les deux parties de la coquille. Vous pouvez ainsi simplement couper le pied de l'huître d'un mouvement latéral du couteau. La coquille supérieure s'ouvre ensuite sans problème.
Ouvrir les huîtres par la pointe est fatiguant et dangereux !

Pour les pressés, il existe aussi des huîtres dans lesquelles ont été placé un fils permettant de sectionner le pied de l'huître...

Composition de 100 g net (soit 8 huîtres moyennes) : 68 kcalories


Protéines = 9 g ;
Lipides = 0,8 à 2 g ;
Glucides = 5 g ;
Eau = 83 g ;
Potassium = 200 mg ; Calcium = 86 mg ; Magnésium = 37 mg ; Zinc = 6,5 mg ;
Fer = 5,8 mg ; Cuivre = 1,2 mg ; Manganèse = 1 mg ;
Fluor = 0,7 mg ; Iode = 0,06 mg ; Sélénium = 0,06 mg ;
Vit. A = 0,075 mg ; Vit. B1 = 0,18 mg ; Vit. B2 = 0,20 mg ; Vit. C = 8 mg ; Vit. D = 5 µg ; Vit. E = 0,85 mg.


A noter que les huîtres « laiteuses » (période de reproduction pendant les mois en « r ») sont comestibles et que cet aspect laiteux n'est pas dû à des graisses mais à des glucides ; on peut donc déguster des huîtres toute l'année !

Il faut s'assurer que les huîtres sont saines, pour cela elles seront achetées chez un professionnel, on se gardera bien de les ramasser soi-même pour ne pas risquer une toxi-infection alimentaire ou plus grave une hépatite.
L'huître ne doit pas s'ouvrir trop facilement, ne pas sonner le creux, elle doit sentir le frais. Une fois ouverte, jeté le liquide qu'elle contient, celui-ci doit se reconstituer en moins d'une minute, d'autre part la bête doit réagir au contact du couteau.

Le gros problème de l'huître reste l'ouverture qui nécessite une bonne technique car les blessures ne sont pas rares et peuvent être graves, la main et ses tendons étant très exposés.
Pour ouvrir l'huître :
- Si vous êtes droitier, vous placez l'huître dans votre main gauche, la pointe tournée vers vous.
- utilisez un gant épais pour la main qui tient l'huître...
- Il faut prendre le couteau, la lame entre vos doigts, le pouce en butée afin de prévenir un dérapage de votre lame sur la coquille de l'huître.
- Vous présentez votre couteau aux deux tiers de la coquille, c'est l'endroit du pied de l'huître, nerf unique qui permet à l'huître de se fermer.
- Vous glissez la lame de votre couteau sur un à deux centimètres entre les deux parties de la coquille. Vous pouvez ainsi simplement couper le pied de l'huître d'un mouvement latéral du couteau. La coquille supérieure s'ouvre ensuite sans problème.
Ouvrir les huîtres par la pointe est fatiguant et dangereux !

Pour les pressés, il existe aussi des huîtres dans lesquelles ont été placé un fils permettant de sectionner le pied de l'huître...

Dayang Thé à 3.08 €

Dayang Thé

Milical à 9.99 €

Milical

Yogi Tea à 3.6 €

Yogi Tea

nutergia Ergynutril à 17.99 €

nutergia Ergynutril

RECETTES ALEATOIRES